Actualité

Image
Aubazine
6 OCTOBRE 2020

Un joyau de Corrèze! Dimanche 11 octobre, à 12h55, Eric Perrin Cap Sud Ouest vous invite à l’Abbaye d’Aubazine, fondée au 12ème siècle dans une forêt totalement inhabitée à 15 km de Brive La Gaillarde. L’ampleur des batiments témoigne de l’importance de ce monastère cistercien. Excellents bâtisseurs, ingénieurs hors pair, les moines iront jusqu’ à creuser dans la falaise aux alentours « le canal des moines » pour approvisionner l’abbaye en eau. Au 19ème siècle, les bâtiments convertis en orphelinat accueilleront une jeune fille abandonnée par son père. Une certaine Gabrielle Chanel, la future Coco. Vous découvrirez à quel point son passage ici a laissé des traces dans ses créations.

Image
végétation mur cuisine
Mission Bern - 25000 € pour faire revivre le vivier

La somme obtenue permettra de débuter le chantier de réfection de cet ouvrage hydraulique datant du XIIème siècle qui nécessitera un investissement de plus de 150.000 €

Avec le Canal des moines, c’est un témoignage très précieux de la maîtrise hydraulique des moines cisterciens au XIIème siècle.  Classé monument historique depuis 1988, le vivier de l’Abbaye d’Aubazine a subi les affres du temps : il est fissuré à de multiples endroits,  envahi par la vase et la végétation, avec des murs de soutien des terrasses qui menacent de s’écrouler et une écluse rouillée et complètement hors usage.

SES RIDES SERONT EFFACÉES

Il pourra bientôt retrouver une seconde jeunesse grâce à la Mission Bern qui l’avait fait figurer parmi ses 101 projets de « maillage » et  qui vient d’attribuer pour sa réfection 25.000 € à l’Association pour la sauvegarde de l’abbaye d’Aubazine (ASABBAU). Ce chantier évalué à un peu plus de 150.000 € permettra la remise en eau du vivier, avec des poissons, mais, l’ouvrage pourra aussi irriguer de nouveau les pâturages en contrebas et abreuver le bétail.

« Pour nous, c’est une excellente nouvelle, explique  Christine Guittonneau, présidente de l’ASABBAU. La mission Bern nous a sélectionné le 31 août parmi les projets du loto du patrimoine. Nous attendions avec impatience de savoir ce qui allait nous revenir pour le vivier. 25.000 €, c’est une belle somme, on en est très heureux. »

LA FONDATION DU PATRIMOINE EST ÉGALEMENT DE LA PARTIE L’ABBAYE CISTERCIENNE EST LE SITE HISTORIQUE LE PLUS IMPORTANT D’AUBAZINE.

Pour son chantier, l’association a également le soutien de la Fondation du Patrimoine qui a  lancé le 20 septembre dernier une campagne de mécénat populaire. « En trois mois et demi, on a dépassé la somme de 15.000 € sur 23.000 € demandés, constate Christine Guittonneau. Des dons proviennent d’Aubazine et de Corrèze, mais, surtout de toute la France et même d’Italie et des Etats-Unis. »   

La commune d’Aubazine participera également au financement de l’opération. L’association a aussi déposé des demandes de subventions auprès de la communauté de communes du Midi-corrézien, du Département, de la Région et de l’Etat.

Les travaux devraient commencer rapidement. Les fonds déjà obtenus permettront de commencer les travaux. "C’est un chantier raisonnable qui peut se faire assez vite, insiste la présidente de l’ASABBAU.  On va commencer par des fouilles archéologiques préventives. Puis, il faudra nettoyer la végétation qui a poussé à l’intérieur et vider la boue et la vase,  avant de colmater les fissures et consolider les murs." 

Le vivier étant alimenté par le canal des moines, dans le projet que nous portons, il s’agit aussi de rénover la partie du canal qui se trouve dans l’abbaye.

LE CHANTIER DE RÉNOVATION DE L’ABBAYE ATTEND  SON TOUR 

La réfection du vivier est-elle un bon présage pour la suite, c’est-à-dire le très grand chantier de rénovation de l’Abbaye d’Aubazine « On espère que ce n’est que le début et que cette mise en lumière permettra de bouger les lignes, souligne Christine Guittonneau. Notre association est toute jeune, elle existe officiellement depuis le mois de mai dernier. Depuis 7 mois, on a fait un sacré boulot. On a aujourd’hui plus de 100 adhérents. On avait déposé le dossier à la mission Bern déjà en décembre 2019. Parmi ses 101 projets de maillage, le vivier est le seul sélectionné en Corrèze (il y a aussi le viaduc des Rochers noirs qui a été retenu, mais au titre des gros chantiers, des projets emblématiques) ».  

Un peu d’histoire : Fondée en 1142 et affiliée à l’ordre cistercien en 1147, la notoriété de l’abbaye d’Aubazine dépasse rapidement les frontières de son territoire.  Elle disposait de deux monastères cisterciens, un féminin et un masculin. Comme les moines devaient vivre de leur travail et se nourrir de poissons, un important vivier est alors édifié au XII-ème siècle en même temps que le canal des Moines pour l’alimenter.

Démarrage du chantier en septembre 2021 ?

La 1ère phase de préparation de la rénovation du vivier a débuté en février par un relevé photogrammétrique effectué par la sté EVEHA, chargée de l'étude archéologique et un relevé en 3D a été réalisé par Nicolas Saulière (site : aubazine-19-vivier-de-labbaye-dobazine-352510134afa4a269c08f46682dfad12). Puis une 1ère réunion de chantier a suivi, mi-avril, en présence des divers intervenants pour établir le calendrier des étapes à suivre. La demande de travaux pourrait être déposée en juin puis, comme l'espère Christine Guittonneau "on devrait pouvoir annoncer le démarrage du chantier au plus tard lors de la prochaine Journée du Patrimoine en septembre".

Le trésorier de l'ASABBAU, Dominique Guittonneau, précise que "les demandes de subventions ont été déposées et que nous sommes en attente des décisions. Le Conseil Départemental a déjà voté une subvention de 40000 € et la commune d'Aubazine a reconduit sa subvention de 2020 (1000 €) en 2021. Nous poursuivons toutefois nos recherches de financements : tout versement à la Fondation du patrimoine ou à l'ASABBAU bénéficie d'une déduction fiscale de 66 % pour l'IR et de 75 % pour l'IFI (pour l'IFI versement uniquement à la Fondation du patrimoine : www.fondation-patrimoine.org/67575).